N Essayez Meme Passive Aggressive

Une personne passive-agressive souffre en réalité d’un trouble de la personnalité.

Ses principales caractéristiques comportementales sont une obstination continue, une manière de réagir provocatrice face aux demandes des autres et une attitude négative, voire totalement défaitiste, face aux événements de la vie.

Vivre avec une personne passive-agressive est aussi complexe qu’usant.

Comme c’est toujours le cas avec les troubles de la personnalité, certaines personnes remplissent certains critères, quand d’autres les accumulent tous.

Cependant, toutes les personnalités dites passives-agressives ont une capacité à manipuler les autres et à bâtir des relations interpersonnelles basées sur la souffrance et le malheur.

Il est possible que vous viviez actuellement avec une de ces personnes. Quelqu’un de votre famille ou de votre travail peut souffrir de ce trouble si destructeur.

Si tel est vôtre cas, vous devez savoir qu’il existe des stratégies qui permettent de les affronter et des thérapies psychologiques qui peuvent les aider à en finir avec ce comportement négatif et hostile, souvent provoqué par deux dimensions très basiques : la colère et la frustration.

Dans la suite de cet article, nous vous proposons de découvrir certains aspects essentiels de ce trouble de la personnalité.

1. Quelles sont les caractéristiques d’une personne passive-agressive ?

Pour commencer, nous devons clarifier quelque chose : toutes les personnes qui souffrent du trouble dont nous allons parler dans cet article ne manifestent pas tous les comportements que nous allons détailler.

Cependant, une personne passive-agressive se distingue par sa capacité à faire preuve d’une hostilité de tous les instants, bien souvent dissimulée derrière des atours reluisants.

Découvrez également : 5 mythes à propos de la personnalité psychopathe

Pour être plus précis, elles sont capables de faire du mal aux autres de manière consciente, tout en déguisant leurs comportements nocifs en tendresse, alors qu’en réalité elles cherchent à humilier, contrôler ou ridiculiser les autres.

Voici les caractéristiques basiques des personnes passives-agressives :

  • Elles aiment critiquer les autres. Aucune réalité, aucun être humain et aucune situation ne peuvent échapper à une bonne critique de leur point de vue.
  • Lorsque nous parvenons à bien les connaître, nous découvrons qu’elles se montrent souvent désagréables et irrités par quelque chose.
  • Cependant, lorsqu’elles attendent quelque chose des autres, elles n’hésitent pas à être aimables, attentives et chaleureuses.
  • Elles oublient rapidement certaines choses pour ne pas en assumer la responsabilité.
  • Elles ne terminent jamais ce qu’elles commencent.
  • Elles sont cyniques.
  • Elles font preuve d’une capacité formidable à rejeter la faute sur les autres, même si elles sont responsables.
  • Elles se présentent comme victimes, comme dévalorisées, comme malheureuses…
  • Elles détestent toutes les formes d’autorité.
  • Elles rejettent les suggestions des autres.

2. Qu’est-ce qui se cache derrière ces personnalités ?

C’est souvent la première réflexion que nous nous faisons : pourquoi agissent-elles de cette manière si, sur du long terme, elles ne vont que ressentir de la frustration et bâtir des relations bancales ?

Voici quelques pistes de réflexion à ce sujet :

  • En règle générale, ce sont des personnes qui ont été élevées dans des familles qui ne font pas de la gestion des émotions une priorité.
  • Elles n’ont jamais appris à canaliser leur frustration ou à se défaire de leur colère.
  • Elles ont une très faible estime d’elles-mêmes.
  • Petit à petit, elles se sont rendues compte qu’en contrôlant les autres et en prenant une position de pouvoir, elles pouvaient dissimuler leurs propres carences.
  • Elles ont également pris conscience, à un moment de leur existence, que le fait de se montrer aimables ou tendres pouvait leur permettre d’obtenir ce qu’elles désiraient.
  • Elles ne savent pas gérer leurs émotions négatives. Le fait de ne pas y parvenir intensifie leur colère et la sensation qu’elles éprouvent selon laquelle le monde est injuste. Elles pensent être des personnes incomprises.

3. Comment traiter une personne passive-agressive ?

Il est fort possible que la première chose que nous ayons envie de faire face à une personne passive-agressive est de fuir.

Il nous faut d’emblée vous dire que ce n’est pas la bonne attitude, et ce, pour plusieurs raisons.

La première est que nous sommes peut-être nous-mêmes dans cette situation. La seconde est que nous ne devons pas toujours fuir devant quelque chose qui nous fait peur ou qui nous paraît trop complexe.

Comprendre

  • La première chose que nous devons faire est de comprendre. Comprendre les bases de ce trouble peut grandement nous aider à y faire face.
  • Nous devons ensuite éviter de céder au contrôle exercé par la personne que nous avons en face de nous. Nous devons lui expliquer les conséquences de ses actes et lui dire que ses comportements ne sont pas bons, voire qu’ils ne sont pas logiques.
  • Nous ne pouvons pas oublier que ce qui nourrit une personne passive-agressive est sa faible estime d’elle-même. Elle a donc avant tout peur de se retrouver toute seule.

Ne pas céder

Vous devez être assertif, mettre des limites, être raisonnable et suggérer d’autres options comportementales à la personne qui se trouve en face de vous.

  • Si tu me parles avec cynisme, je ne te ferais pas confiance. Tu dois me respecter.
  • Si tu es si négatif, tu finiras par t’isoler dans tes propres peurs.
  • Au lieu de toujours te focaliser sur mes défauts et de me critiquer, tu devrais essayer de voir les bons côtés de ma personnalité.

Lire également : 5 formes d’abus émotionnel que nous ne détectons pas toujours à temps

Proposer l’aide d’un-e professionnel-le

Une personne passive-agressive souffre à cause d’un sentiment d’infériorité, d’une gestion immature de ses émotions et d’une très faible estime d’elle-même.

Personne ne peut être socialement ou émotionnellement équilibré avec de telles carences, de telles limites. Voilà pourquoi vous devez lui conseiller de demander l’aide d’un-e professionnel-le.

Une thérapie cognitivo-comportementale peut lui être d’une grande aide.

Il est nécessaire de garder à l’esprit qu’une personne passive-agressive n’est pas malade, mais qu’elle porte une armure antipathique et qu’elle se conduit de manière manipulatrice. C’est avant tout une personne fragile qui a besoin d’être aidée.

Nous devons l’aider à trouver le chemin du bien-être. Ceci peut notamment passer par une thérapie, qui pourrait changer sa vie du tout au tout et lui rendre son bonheur.

Image principale de © wikiHow.com

 

 

Étapes

Partie 1

Savoir reconnaître le comportement passif agressif

  1. 1

    Observez les essais de l'autre pour vous énerver. Les personnes passives agressives aiment mettre les autres en colère et leur faire perdre leur sang-froid, mais la personne passive agressive va rester calme et se comporter comme si elle ne faisait rien de mal. Si vous sentez que quelqu'un essaye de vous énerver et que cette personne est amicale et calme, vous avez peut-être à faire à une personne passive agressive[2].
    • Par exemple, vous avez peut-être remarqué que votre colocataire utilise votre maquillage même après que vous lui avez dit de ne pas le faire. Elle pourrait sembler passive agressive si vous la mettez devant le fait et si elle continue de faire comme si elle ne comprenait pas. Elle pourrait prétendre qu'elle ne savait pas que cela vous ennuyait et elle pourrait même prendre du plaisir à vous énerver.
  2. 2

    Identifiez les compliments ambigus. Une personne passive agressive pourrait vous faire des compliments ambigus. Ce sont des compliments qui en fait sont des insultes déguisées. Le destinataire du compliment pourrait ne pas le voir comme une insulte, mais la personne qui le fait prend du plaisir à dissimuler ses insultes[3].
    • Par exemple, une personne passive agressive pourrait faire un compliment à un collègue rival qui vient de recevoir une promotion en lui disant quelque chose comme : « félicitations ! Tu dois vraiment te sentir heureux d'avoir reçu cette promotion après avoir essayé pendant tant d'années ». Ce compliment suggère en fait que la personne qui a reçu la promotion n'a pas vraiment réussi parce qu'il lui a fallu beaucoup de temps avant de décrocher la promotion.
  3. 3

    Réfléchissez aux promesses et aux engagements qu'elle n'a pas tenus. Les personnes passives agressives font souvent des promesses, mais elles reviennent dessus plus tard sous forme de vengeance. Une personne passive agressive va souvent ne pas tenir ses promesses ou ses engagements pour frustrer les autres[4].
    • Par exemple, un ami pourrait vous proposer son aide pour faire des tâches ménagères avec vous, mais le matin du jour dit, il va vous envoyer un message en vous disant qu'il ne se sent pas bien et qu'il ne peut pas vous aider. Même si cela peut être compréhensible si cela n'arrive qu'une seule fois, un ami qui trouve toujours une excuse pour ne pas venir vous aider pourrait faire preuve d'un comportement passif agressif.
  4. 4

    Observez les moments où il boude, où il se retire ou n'exprime pas ce qu'il ressent. Le comportement passif agressif se remarque par un refus de discuter des choses qui énervent. Une personne passive agressive pourrait affirmer que tout va bien, mais en fait elle bout à l'intérieur[5].
    • Par exemple, un ami passif agressif pourrait insister en vous disant qu'il n'est pas énervé alors qu'il est clair que c'est le cas, il va rester silencieux pendant une dispute ou il va éviter de répondre aux appels ou à vos messages[6].
    • D'un autre côté, certaines personnes ont du mal à discuter de ce qu'elles ressentent sans pour autant être passives agressives. Lorsqu'une personne est vraiment passive agressive, elle va bouder ou se retirer tout en démontrant d'autres traits passifs agressifs, surtout une tendance à s'emporter ou à saper votre relation plus tard.
  5. 5

    Observez la façon dont cette personne traite les autres. Lorsque vous commencez une nouvelle relation, même une personne extrêmement passive agressive pourrait contrôler ses tendances malsaines envers vous au début. Cependant, vous pouvez obtenir des indices pour savoir si cette personne communique avec les autres de manière saine ou de manière passive agressive en observant la façon dont elle les traite, surtout ces anciens partenaires et les personnes qui représentent l'autorité comme ses parents ou ses chefs[7].
    • Cette personne parle-t-elle en mal des autres, mais ne discute-t-elle jamais avec eux à propos de ce qui l'ennuie ? Sape-t-elle ses relations avec les autres ? Les mène-t-elle à la baguette avant de les décevoir ? Se retire-t-elle de toute affection et attention ou utilise-t-elle ses enfants pour négocier (par exemple avec son ex-mari ou avec ses parents) ? Ce sont des caractéristiques d'une personnalité passive agressive.
    • Souvenez-vous que même si cet ami ou votre partenaire ne vous traite pas mal, une fois qu'il se sent plus à l'aise dans la relation, il va probablement vous traiter de la même façon dont il traite les autres.
  6. 6

    Faites attention aux sarcasmes. De nombreuses personnes utilisent les sarcasmes comme une forme d'humour, mais une personne qui est sarcastique en permanence pourrait dissimuler le fait qu'elle a du mal à exprimer ce qu'elle ressent réellement[8].
    • Souvenez-vous que le comportement passif agressif se caractérise par des problèmes à exprimer sur le moment ce que la personne ressent, c'est pourquoi elle retient ses sentiments de frustration ou de colère pour les exprimer plus tard. Elle pourrait exprimer sa frustration et sa colère par de petits moments de sarcasmes, en particulier en utilisant un humour blessant ou cinglant[9].
  7. 7

    Observez les modèles. Toutes les caractéristiques du comportement passif agressif, y compris les sarcasmes, les promesses non tenues, les prétextes, les tendances à la fuite et la victimisation sont des comportements que même les gens sains pourraient présenter de temps en temps.
    • Les problèmes apparaissent lorsque ces comportements forment un modèle qui se répète ou interfèrent avec les relations à cause de leur régularité[10].

Partie 2

Confronter une personne passive agressive

  1. 1

    Soyez honnête. Dites à cette personne directement, mais sans utiliser de mots trop durs ou dramatiques, que son comportement vous affecte[11]. Essayez de vous concentrer sur vous-même et sur vos sentiments plutôt que sur l'autre personne. Par exemple, au lieu de lui dire : « tu as saboté notre projet au travail », essayez de lui dire : « j'ai remarqué que notre projet n'a pas été le meilleur et je voudrais m'assurer qu'on puisse faire mieux la prochaine fois »[12].
    • Lorsque vous discutez avec quelqu'un et que vous lui dites que son comportement vous fait du mal, il y a fort à parier qu'il va tout nier. Souvenez-vous que les personnes passives agressives n'aiment pas parler de ce qu'elles ressentent et qu'elles aiment encore moins qu'on les critique ! Tenez-vous-en aux faits et donnez des exemples, mais préparez-vous à faire face à sa résistance et son déni[13].
  2. 2

    Essayez d'être compréhensif. Une personne passive agressive pourrait paraître peu sûre de sa valeur ou elle pourrait avoir eu des problèmes dans son enfance qui l'empêchent de communiquer facilement et efficacement ce qu'elle ressent[14].
    • En discutant ensemble, vous pourrez mieux comprendre les sources possibles de son comportement passif agressif si cette personne veut bien s'ouvrir un peu et si vous voulez bien suspendre vos jugements et être plus compréhensif[15].
    • Posez des questions à propos de son enfance, de sa jeunesse, de ses premières relations (surtout celles qui se sont mal finies) ou d'autres événements dans sa vie où elle s'est attiré des ennuis en disant ce qu'elle pensait. Souvenez-vous que le comportement passif agressif est souvent une stratégie de gestion utilisée par les personnes qui ont eu des expériences négatives et qui en sont ressorties avec un sentiment d'impuissance et de désespoir[16].
  3. 3

    Décidez si la relation vaut la peine d'être sauvée. Selon la réaction de cette personne lorsque vous la confrontez à son comportement passif agressif, vous pourriez vous rendre compte qu'il y a de bonnes chances de sauver la relation ou que cette personne est trop rigide et qu'il y a peu de chances qu'elle change[17].
    • Souvent, la fuite est la seule stratégie que vous pouvez utiliser pour éviter d'être la victime d'une personne passive agressive. Cependant, si l'autre reconnaît le problème et s'il est prêt à faire des efforts, il existe de nombreuses façons d'améliorer votre relation en travaillant sur des stratégies de communication.

Partie 3

Communiquer dans des relations marquées par un comportement passif agressif

  1. 1

    Prenez confiance en vous. Chaque parti dans une relation doit avoir suffisamment confiance pour communiquer efficacement sans avoir recours à un comportement passif agressif.
    • Ayez confiance dans la relation. Pour vous sentir suffisamment en sécurité afin de communiquer ce que vous ressentez vraiment lorsque vous vous sentez blessé, offensé ou en colère, vous devez être sûr que quoi que vous disiez ou fassiez sera accepté et apprécié. La confiance dans une relation est un processus qui prend du temps et qui n'arrive qu'en restant une personne fiable constamment et en s'aidant l'un l'autre[18].
    • Ayez confiance en vous. Pour qu'une personne puisse exprimer ce qu'elle pense, elle doit sentir qu'elle a de la valeur et que ses idées et ses sentiments valent la peine d'être écoutés. Le partenaire passif agressif en particulier doit faire des efforts pour prendre plus confiance en lui pour faire fonctionner la relation. Consultez cet article pour obtenir des astuces afin de prendre confiance en vous.
  2. 2

    Apprenez à reconnaître vos émotions. Cette étape est cruciale pour les deux partis dans une relation marquée par un comportement passif agressif. Souvent, les gens passifs agressifs ne reconnaissent pas et n'identifient pas correctement leurs propres sentiments lorsque ceux-ci apparaissent et lorsqu'ils réfléchissent plus tard aux différentes situations, ils se rendent compte qu'ils se sont sentis gênés, blessés, etc.
    • Apprenez comment se manifestent la colère, la tristesse, la gêne ou d'autres sentiments au niveau de votre corps. Lorsque vous présentez une réponse émotionnelle, faites un inventaire de votre corps. Votre cœur commence-t-il à battre plus vite ? La paume de vos mains devient-elle moite ? Sentez-vous comme une pression dans votre poitrine ? Avez-vous du mal à avoir les idées claires ou à parler ? Plus tard, repensez à la situation et essayez d'identifier ce que vous avez ressenti. En comprenant vos réactions physiques sur le moment et en les reliant à vos sentiments, vous arriverez à identifier ces émotions la prochaine fois qu'elles se présenteront[19].
  3. 3

    Mettez en place de nouvelles règles de communication. Si la relation a déjà souffert de dégâts à cause de comportements passés comme un comportement passif agressif, il est évident que les vieilles règles et les règles tacites de la relation ne fonctionnaient pas. Il est important de communiquer ouvertement les nouvelles règles pour que tout le monde soit au courant des attentes.
    • Soyez respectueux. Gardez des règles adultes et sensibles pour les désaccords, par exemple en évitant de claquer les portes, les insultes, les sarcasmes, les menaces ou tout ce qui vous paraît être un manque de respect[20].
    • Donnez-vous à chacun de l'espace. Sachez que certaines personnes ont besoin d'une période pour se calmer après un désaccord avant de pouvoir en discuter rationnellement et d'arriver à des solutions mutuellement satisfaisantes.
    • Dites ce que vous pensez. Il est important de ne pas être passif et de ne pas éviter de parler de ce que vous pensez[21]. À la place, vous devez trouver des stratégies pour vous assurer que chaque parti peut dire ce qu'il ressent et ce dont il a besoin sans avoir peur de conséquences négatives. Une des stratégies pour y arriver consiste à laisser chaque personne écrire ce qu'elle ressent. Cela permet de soulager un peu la pression sur le moment.
  4. 4

    Ne vous prenez pas pour son professeur. On observe généralement que certaines personnes gravitent autour d'amis ou de partenaires passifs agressifs à cause d'un certain désir psychologique de les aider à se « réparer » ou parce que le comportement pathologique de cette personne leur rappelle quelque chose de familier et de réconfortant (par exemple, les personnes qui ont eu des parents passifs agressifs pourraient rechercher des amis ou des partenaires passifs agressifs)[22].
    • Vous pourriez contribuer au comportement passif agressif de votre partenaire ou de votre ami si vous le protégez, si vous lui trouvez des excuses pour son mauvais comportement ou pour les promesses qu'il ne tient pas ou si vous le sauvez des mauvais choix qu'il fait[23].
    • Vous pourriez aussi encourager ce comportement en étant une victime silencieuse si vous ne lui parlez pas de son comportement ou s'il s'en sort chaque fois qu'il vous maltraite. Cela montre à votre partenaire que vous n'allez pas remettre en question son comportement[24].
    • Vous pourriez aussi encourager son comportement passif agressif si vous le punissez lorsqu'il parle de ce qu'il ressent. Ne faites pas la tête et ne vous mettez pas en colère si votre ami vous dit qu'il ne veut pas sortir. Ce genre de comportement pourrait amener une personne à se trouver des excuses ou à ne pas tenir ses promesses de peur de vous mettre en colère. De la même façon, si vous refusez de discuter de ce qu'il ressent, votre partenaire va moins avoir envie de s'ouvrir et il pourrait vous en vouloir.

Avertissements

  • Le comportement passif agressif peut se transformer en abus émotionnels ou psychologiques. Vous devez faire attention aux signes annonciateurs provenant de votre partenaire, par exemple s'il vous humilie, s'il vous insulte, s'il vous rabaisse, s'il essaye de vous contrôler, s'il vous rend honteux, s'il vous accuse de choses que vous n'avez pas faites, s'il vous rend coupable de ses problèmes, s'il ne se préoccupe pas de ce que vous ressentez ou s'il ne vous laisse pas fixer vos limites personnelles[25].

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *