Le Droit De Vote Des Femmes En France Dissertation Meaning

DISSERTATION DE FRANÇAIS SUR LES DROITS DES FEMMES

Largement défavorisée à travers les siècles précédents, aujourd’hui la femme voit son statut évoluer. En effet, avec cette abondance de nouveaux droits depuis le droit de vote qui leur est accordé en 1944 et leur permettant de défendre aussi bien leur vie professionnelle que privée, on constate l’apparition d’un nouveau type de femme: lafemme égalitaire qui s’oppose dorénavant à la femme strictement ménagère.
On analysera la place tenue par la femme dans la société actuelle, par rapport à celle de l’homme. Ce qui nous mène ensuite, à nous demander comment la femme pourrait devenir l’égale de l’homme. On pourra ainsi étudier le fait que certes aujourd’hui la femme est considérée comme égale à l’homme, mais il reste encore desprogrès à faire.

De nos jours, la femme est considérée comme l’égale de l’homme.
Elle a su s’imposer dans sa vie familiale. En 1970, il y eu la disparition de la notion de chef de famille, on parle à ce jour d’autorité parentale et non plus d’autorité paternelle. La femme a donc autant de pouvoir autoritaire que son mari. En 1984, celle-ci obtint le droit de gérer les biens de sa famille.Certaines femmes se sont particulièrement distinguées en littérature, telle Madame la Marquise de Sévigné, au XVIIème siècle, ou encore la Comtesse de Ségur au XIXème siècle, puis d’autres exemples de femmes exceptionnelles comme l’extraordinaire Marie Curie au XIXème siècle qui obtint deux prix Nobel de physique. Ces femmes avec d’autres, ont permis de reconnaître que la gente féminine détenaitaussi des talents, des connaissances, et de l’intelligence.
Mais cela ne suffit pas à leur donner une parité par rapport aux hommes. Ces femmes semblent n’être que des exceptions.
C’est pourquoi les femmes organisent au début du XXème siècle, en Europe ainsi qu’aux États unis, de nombreuses manifestations où elles réclament de meilleures conditions de travail ainsi que le droit de vote. Si bien queon leur accorda par la suite «  La journée internationale des droits de la femme », officialisée par les nations unies en 1977, qui a lieu tous les ans le 8 mars à travers le monde.
Et c’est aussi pendant l’Occupation (1939-1945) que les mentalités ont changé, durant la Résistance, les femmes gagnèrent le droit de voter et d’être élues. Elles avaient montré leur courage, pris des risques fous,reçu les clandestins, assuré la transmission des messages… Si bien que Le Général De Gaulle leur accorda le droit de vote en 1944, et elles votèrent pour la première fois en 1945.
Par ailleurs, pour la première fois, en 1971, des femmes participent au défilé militaire du 14 juillet.

Cependant, il reste encore des progrès à faire sur le la place de la femme dans la société. D’une part, onsait aujourd’hui que les femmes ont la liberté de pouvoir travailler, c’est fini le temps de la femme au foyer soumise à son mari. D’autre part, elles sont toujours inégalitaires face aux hommes dans le monde professionnel, cette inégalité est marquée par la différence des salaires. En général, en France, à postes équivalents, l’homme gagne 37% de plus qu’une femme et même plus de 44% dans lesmétiers ouvriers. Même si une partie des femmes effectuent un temps partiel, ceci n’explique en rien cet écart des revenus.
Par ailleurs, il est rare aussi de voir une femme promut à un poste de cadre ainsi que dans la hiérarchie haut placée, si bien qu’actuellement elles n’occupent que 6,3% des équipes dirigeantes des cinq mille entreprises les plus importantes de France et seulement 10% accèdentà la haute administration.
De même, en politique les femmes rencontrent des difficultés pour être acceptées par le sexe opposé tel qu’Edith Cresson, première femme nommée Premier Ministre par François Mitterrand, en mai 1991. Etant impulsive avec un franc parlé et peu soucieuse de préserver les élites et les pouvoirs établis, elle fut souvent huée par le Parlement. C’est ainsi qu’elle se...

Qu’est-ce que la citoyenneté ? : toutes les autres questions

Le droit de vote est à la base de la démocratie. Établi en France par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, il n’a été effectif pour l’ensemble de la population qu’en 1944 avec la reconnaissance du droit de vote aux femmes.

Le droit de vote permet aux citoyens d’exprimer leur volonté. Ils peuvent ainsi élire leurs représentants (parlementaires) et leurs gouvernants (président de la République), et participer directement à la prise de décision politique lorsqu’un texte est présenté à leur approbation par la voie du référendumRéférendumProcédure de vote permettant de consulter directement les électeurs sur une question ou un texte, qui ne sera adopté qu’en cas de réponse positive.. Pour être démocratique, le vote doit être égal et secret afin d’éviter toute pression sur le résultat.

En France, le droit de vote est, en principe, étroitement lié à la nationalitéNationalitéLien juridique donnant à un individu la qualité de citoyen d’un Etat.. En effet, seules les personnes de nationalité française disposent du droit de vote, sauf celles qui en sont privées par décision de justice ou certains majeurs sous tutelle. Toutefois, depuis le traité sur l’Union européenne de 1992 (traité de Maastricht) et la révision constitutionnelle du 25 juin 1992, les ressortissants d’un État de l’Union européenne résidant sur le territoire français peuvent voter et être élus aux élections européennes et municipales. cependant, s’ils sont élus conseillers municipaux, ils ne peuvent pas participer à l’élection des sénateurs qui sont des représentants de la Nation, ni briguer un mandatMandatDurée d’exercice d’une fonction élective de maire ou d’adjoint.

Le lien entre droit de vote et nationalité n’est valable que pour les élections politiques. Les étrangers peuvent donc participer aux élections professionnelles (ex : élection des conseillers prud’homaux) ou universitaires (ex : élection des représentants étudiants).

Voir tous les onglets

Sur la toile publique

  • Convention européenne des droits de l’homme de 1950

    La Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales a été élaborée au sein du Conseil de l’Europe. Elle est entrée en vigueur en septembre 1953. Il s’agissait de prendre des mesures propres à assurer la garantie collective de certains des droits énoncés dans la Déclaration universelle de 1948. Depuis l’entrée en vigueur de la Convention, quatorze Protocoles additionnels ont été adoptés : devant le nombre d’affaires à traiter, la Cour européenne des Droits de l’Homme a été réformée par le onzième d’entre eux, et la nouvelle Cour a commencé à fonctionner le 1er novembre 1998.

  • Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

    Texte fondateur de notre démocratie, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, est ici consultable dans son intégralité. "Toute la Constitution n’est pas dans la Constitution" : le Conseil constitutionnel a reconnu au texte de 1789 une valeur constitutionnelle égale à celle des dispositions figurant dans le corps même du texte de la Constitution de 1958.

  • Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948

    Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution 217 A (III) du 10 décembre 1948. C’est l’aboutissement d’un processus entamé en pleine guerre par le Président américain, Franklin D. Roosevelt, et poursuivi après-guerre par son épouse, Eleanor Roosevelt, et le français René Cassin.
  • La Charte de l’environnement

    La Charte de l’environnement a été adoptée par le Parlement en juin 2004. Elle a reçu valeur constitutionnelle en étant intégrée dans le préambule de la Constitution par la loi constitutionnelle du 1er mars 2005.
  • Le site du Cidem

    Le Cidem (Civisme et démocratie) regroupe depuis 1984 toutes les associations qui souhaitent promouvoir le civisme et l’éducation à la citoyenneté.
  • Lien vers d’autres rubriques de Découverte des Institutions


     rubrique Des actions collectives et des actes quotidiens
    -rubrique Voter
  • Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946

    Réaffirmant après la défaite du nazisme les valeurs fondatrices de la démocratie, le préambule de la Constitution de 1946 proclame des principes politiques, économiques et sociaux particulièrement "nécessaires à notre temps". Comme la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le préambule a acquis une valeur constitutionnelle par décision du Conseil constitutionnel de 1971.
  • Rubrique "Elections" du portail Service-public.fr

    Tout ce qu’il faut savoir sur le droit de vote et les formalités de son exercice : inscription sur les listes, objets et modes de scrutin des différentes élections, calendrier, procurations… Des téléformulaires et une sélection des textes de référence fondamentaux complètent l’information.
  • Sur le site Légifrance : la Charte des droits et devoirs du citoyen

    La "Charte des droits et devoirs du citoyen" rappelle les principes et valeurs essentiels de la République et énonce les droits et devoirs du citoyen, résultant de la Constitution et des lois françaises. Toute personne désirant acquérir la nationalité française doit signer cette charte.

    Sur le site Légifrance, décret du 30 janvier 2012 approuvant cette Charte publiée en annexe.

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *